Bienvenue !

Un film, ça n'existe pas. Au cinéma, il n'y a qu'à la fin de la séance, lorsque la lumière se fait, que nous connaissons l'oeuvre. Et déjà les images se mêlent, s'effacent, interfèrent. Xavier Jeudon propose de questionner notre place de spectateur face à ces images en mouvement, à la matérialité toujours davantage remise en question. Images composites, traces de la pellicule, détournement du matériel cinématographique participent alors à un jeu où le spectateur questionne ses souvenirs, ses projections et sa façon propre de construire l'image qu'il retiendra d'un film.

Pop art nourri d'un intérêt pour les pulsions primitives, l'oeuvre plastique de Xavier Jeudon recoupe ici ses recherches universitaires sur le tabou des origines foraines du cinéma.

Zoom actu

 

 

 

Publication de l'article "Sans les mains, pas de bras, pas de cinéma" par Xavier Jeudon in Peeping Tom n°10, mars 2017.

Zoom rétro

 

 

En 2002, avec quelques amis nous montions l'association "Ecrans Citoyens" afin de croiser cinéma et politique. Nous projetions A propos de l'autre détail, film sur Le Pen (père) tortionnaire en Algérie, son réalisateur René Vautier devenait notre président d'honneur...